Mémoire HEC
 
Accueil  >  Recherche documentaire >  Les trois Festivals témoins >  Compte rendu des entretiens avec les collectivités du Territoire de Belfort : conseil général et mairie >> Administration <<
 
Compte rendu des entretiens avec les collectivités du Territoire de Belfort : conseil général et mairie
Diane - 4 mai 2004

A notre grande surprise, nous n’avons pas trouvé d’interlocuteur au conseil général capable de nous parler du festival alors que le département est à l’origine de la création de la manifestation. Ceci peut tout d’abord s’expliquer par le fait qu’il n’y a à l’heure actuelle pas de direction culturelle (les dossiers étant suivis par intérim par la direction de l’éducation). Ensuite une personne du service de communication m’a expliqué que l’association Territoire de Musiques (organisatrice du festival) était "un service du conseil général" sans pour autant donner plus de précisions (elle ne savait par exemple si le personnel était payé par le conseil général...). Tous les interlocuteurs que j’ai eus au conseil général (du standard, au service de communication en passant au service de l’éducation) m’ont orientée vers l’association Territoire de Musiques en me donnant le numéro de téléphone de la structure.

En ce qui concerne la mairie de Belfort, il est intéressant de noter qu’il existe une cellule festival au sein de la direction culturelle mais que ce service ne suit pas l’organisation des Eurockéennes. En effet la majorité de son activité se concentre autour d’un autre festival : le FIMU (le festival internationale de musique universitaire). Mon interlocutrice (qui travaille donc à la cellule festival) m’a conseillé de contacter le conseil général et l’association Territoire de Musiques (la boucle est bouclée). Par ailleurs il est à noter que sur le site Internet de la ville l’événement des Eurockéennes n’est pas plus valorisé que les autres festivals et manifestations de la ville. En conclusion, l’association Territoire de Musiques est un interlocuteur incontournable et l’investissement des collectivités pour l’organisation et la promotion de l’événement semble à priori faible (à vérifier suite à notre éventuel entretien avec le directeur du festival)


Articles dans la même rubrique :
Entretien avec la responsable du service culture de la région Franche-Comté - 21 mai 2004
Entretien avec le directeur du service culture de la mairie de Bourges - 21 mai 2004
Entretien avec l’office de tourisme de Bourges - 6 mai 2004
Entretien avec la DRAC Franche-Comté - 23 avril 2004
Entretien avec le responsable Festival de la région Midi Pyrénées - 23 avril 2004
Entretien avec l’OT de Marciac - 22 avril 2004
Le printemps de Bourges : un afflux de visiteurs bien supérieur aux nombres de places payantes - 19 avril 2004
Le Printemps de Bourges vu par la CCI du Cher - 12 avril 2004
Jazz in Marciac - 5 avril 2004
 
 
Résumé  |  Plan