Mémoire HEC
 
Accueil  >  Recherche documentaire >  Tourisme culturel >  Les acteurs du tourisme culturel >> Administration <<
 
Les acteurs du tourisme culturel
Sophie - 22 avril 2004

A partir d’une recherche documentaire et de l’ouvrage de Jean-François Grunfeld, voici les principaux acteurs que l’on peut recenser pour le tourisme culturel.

Les acteurs institutionnels

Le secrétariat d’Etat au Tourisme

Cette administration a notamment sous sa tutelle l’AFIT, décrite un peu loin, et la Maison de la France, chargée de promouvoir la destination touristique française sur le territoire et à l’étranger. Ce GIE coordonne les actions des acteurs institutionnels concernés et oeuvre pour la promotion et la diffusion de l’offre, en jouant également un rôle d’observateur et d’information essentiel. Les offres sont rassemblées par thématiques (tourisme religieux, tourisme d’affaire, patrimoine culturel, nature, art de vivre...) et il existe une thématique fêtes et événements dans laquelle s’inscrivent les Festivals. En terme organisationnel, la Maison comprend des clubs de produits rattachés à la direction marketing. Il existait un club "Festivals" qui a toutefois disparu aujourd’hui.

Le ministère de la culture et de la Communication

Plusieurs entités au sein du ministère ont des responsabilités en ce qui concerne le développement du tourisme culturel. Pour ce qui est des Festivals en particulier, les admlinistrations directement concernées sont la DMDTS, et plus précisément le bureau de la diffusion et des lieux, qui est censé palier à la carence générale de mise en valeur économique des Festivals. Toutefois, les directives actuelles vont dans le sens dans un désengagement institutionnel de l’Etat à l’égard des Festivals.

Les DRAC, le plus souvent dans le cadre d’un rôle d’expertise, interviennent à un niveau déconcentré selon la taille du Festival : par exemple, le Printemps de Bourges relève de la DMDTS tandis que les Eurockéennes sont aidées par la DRAC Franche-Comté.

Le secrétariat d’Etat au Tourisme ainsi que le MCC ont signé en 1998 une convention tourisme culture (cf document sur le site) visant à promouvoir le développement du tourisme culturel. L’un des objectifs de cette convention était notamment la participation à l’aménagement du territoire via le développement conjoint des ressources culturelles et des produits touristiques. Toutefois, il semble que cette convention soit restée lettre morte et ait eu peu de retombées concrètes.

Par ailleurs, on pourra signaler l’existence d’un pôle d’économie du Patrimoine à la DATAR, mais qui ne nous concerne pas directement ici dans la stricte étude du rôle des Festivals.

L’ONT : l’Observatoire National du Tourisme

Association régie par la loi de 1901, conventionnée par le Secrétariat d’État au Tourisme, l’Observatoire National du Tourisme est un lieu de concertation, d’échange d’informations et de réflexions entre les acteurs privés et publics en matière d’observation touristique. Agissant en complément des travaux réalisés par le dispositif statistique public, notamment la Direction du Tourisme avec laquelle il coordonne ses interventions, il recueille et rassemble des informations, et en assure la valorisation. L’ONT a notamment publié une étude sur la fréquentation des sites culturels et non culturels en France. On notera que les Festivals appartiennent étonnamment à la partie non-culturelle !

L’Agence Française de l’Ingénierie Touristique (AFIT)

L’AFIT organise l’analyse stratégique de l’offre touristique, constitue et diffuse des savoir-faire techniques et accompagne des actions concrètes sur certains secteurs de l’offre. Elle procède également à des expertises et à des diagnostics. Créée en 1993, L’Agence Française de l’Ingénierie Touristique (AFIT) a pour vocation : D’adapter l’offre touristique française aux évolutions de la société et de la consommation pour mieux répondre à la demande ; De faire face à la concurrence internationale et améliorer la compétitivité de cette offre.

Pour rapprocher par un partenariat actif le monde de la culture et celui du tourisme, l’AFIT oeuvre dans trois directions : Adaptation de l’offre culturelle aux clientèles touristiques Amélioration de la fonction touristique des musées et des monuments historiques et culturels ; Expertise, assistance technique au montage de projets et de produits.

Les acteurs institutionnels à l’international

L’AFAA

L’Assoication Française d’action artistique joue un rôle d’expertise pour le développement et l’accompagnement de projets culturels unissant des partenaires français et étrangers. Elle travaille en étroite collaboration avec le Département des affaires internationales du MCC.

L’institut européen des itinéraires culturels

Installé au Luxembourg, il constitue un centre de ressources d’information incontournable sur le développement du tourisme culturel en Europe.

Les collectivités territoriales

La Fédération nationale des Comités régionaux de tourisme

La FNCRT est une association fondée le 6 janvier 1988, suite à la loi du 3 janvier 1987 relative à l’organisation régionale du tourisme. Elle fait reconnaître le rôle des CRT dans leurs missions de planification et de promotion dans les régions. Elle organise une réflexion commune des CRT afin d’harmoniser leurs actions et coordonner leurs initiatives. Enfin, elle représente les CRT au niveau national où elle constitue un interlocuteur privilégié pour le ministère et les partenaires du tourisme. Ses ressources proviennent essentiellement des cotisations des CRT. Elle reçoit une subvention également du secrétariat d’Etat au tourisme. Ses objectifs : coordonner les actions des CRT avec Maison de la France qui constitue avec les Services du tourisme français à l’étranger un support indispensable au travail des CRT sur les marchés étrangers ; Intervenir auprès des ministères ; Représenter les CRT auprès des organismes nationaux du tourisme français : Maison de la France, ONT, ART, CNT, Confédération Nationale du Tourisme, FNCDT, FNOSTI, Comité du Fleurissement de la France, Clévacances... Ses principales actions : des actions collectives, des préparations de projets divers, la participation à des actions de communication et de promotion

La Fédération nationale des comités départementaux du tourisme

Elle constitue un réseau fort de 97 Comités Départementaux du Tourisme, dont 4 adhérents des départements et territoires d’Outre-Mer. La FNCDT, association loi 1901, vise à : animer un réseau réparti sur l’ensemble du territoire et représentatif du potentiel touristique français ; Informer et conseiller ses adhérents ; Favoriser les échanges et les savoir-faire entre eux ; Les représenter dans les instances nationales ; Etre un interlocuteur majeur tant auprès des pouvoirs publics que professionnels ; Développer des partenariats et soutenir des actions innovantes en matière de développement ; Former et apporter des outils techniques et méthodologiques pour professionnaliser ses adhérents. La FNCDT a engagé un chantier majeur sur la réalisation d’un schéma départemental de développement touristique, d’un plan marketing et la mise en place d’outils méthodologiques pour sa réalisation, son suivi et son évaluation. Elle organise des séminaires de réflexion sur des thèmes variés tels que les aides européennes, les outils de promotion - Éditions, salons grand public et professionnels ou la publicité, la signalisation touristique ou l’observation touristique et anime des commissions de travail telles que la commission juridique, Tourisme et Handicapés, marketing ou moyenne montagne. Les CDT ont aussi une mission de diffusion et de commercialisation au travers des SLA : Services Loisirs Accueil.

Les Offices du Tourisme et Syndicats d’Initiative

Les 3600 offices de tourisme et syndicats d’initiative de métropole et des dom reçoivent chaque année 60 millions de visiteurs, ils sont à votre service pour vous conseiller et vous guider dans votre découverte touristique. L’office de tourisme, c’est aussi un outil de développement touristique local axé sur la fédération de l’offre touristique locale, sur la coordination des acteurs locaux du tourisme, sur l’animation touristique locale....

La FNOTSI représente ces organismes auprès des Pouvoirs Publics, des Partenaires institutionnels et privés. Elle définit la politique générale, coordonne et impulse les actions aux membres de son réseau. La FNOTSI est garante des nouvelles missions des OT et SI :accueil force de vente, information, animation, promotion, force de proposition auprès des municipalités et des populations locales.

Les acteurs de la commercialisation du tourisme culturel

Le tourisme culturel, d’après nos recherches, semblent relativement peu diffusé par les agents de voyage. Selon Jean-François Grunfeld, cela s’expliquerait par la faiblesse des marges sur les produits français de tourisme culturel. Les principaux acteurs de la diffusion sont ainsi :
-  les agents de voyage. Il existe plusieurs agences et tour opérator spécialisés dans le tourisme culturel. Pour notre étude, nous avons choisi d’interroger l’agence "Arts et vie", la seule disposant d’une offre spécifique à l’un des Festivals étudiés (séjour pour Jazz in Marciac).
-  les autocaristes
-  les groupes semi-professionnels comme les Comités d’Entreprise, les CAF, les caisses de retraite
-  les Salons (professionnels ou grand public) : toutefois il n’existe pas de Salon spécifique au tourisme culturel en France.

Au travers de notre étude, nous tâcherons donc d’examiner le degré d’implication et de collaboration de ces différents acteurs dans le développement du tourisme culturel attaché aux Festivals que nous avons choisis d’étudier.

Source : Grunfeld Jean-François, Tourisme culturel, acteurs et actions, Chroniques de l’AFAA, 1999.


Articles dans la même rubrique :
Tourisme culturel et Festivals, les conclusions de Luc Benito - 9 mai 2004
Les Festivaliers : profils et attentes - 8 mai 2004
Entretien avec D Barberry, directrice du service culturel de Arts et Vie - 6 mai 2004
Les opérateurs touristiques et les festivals - 27 avril 2004
Etat des lieux du tourisme culturel en France - 23 avril 2004
 
 
Résumé  |  Plan