Mémoire HEC
 
Accueil  >  Recherche documentaire >  Définitions du tourisme culturel >> Administration <<
 
Définitions du tourisme culturel
Sophie - 11 avril 2004

Comment définir le tourisme culturel ? Jean-François Grunfeld propose une première définition qui consisterait en “tout déplacement de personne hors de sa résidence pour plus de 24 heures vers une destination spécifiquement culturelle, qu’elle concerne musée, patrimoine ou événement ”.

On peut toutefois adopter une définition encore plus large du tourisme culturel en le définissant comme un "déplacement dont la motivation principale est d’élargir ses horizons, de rechercher des connaissances et des émotions au travers de la découverte d’un patrimoine et de son territoire. Par extension, on y inclut les autres formes bien connues de tourisme (sportif...) où interviennent des séquences culturelles, sans en être une motivation principale, mais où le fait d’être en vacances en favorise une pratique occasionnelle." (Définition de Claude Origet du Cluzeau, “ Le tourisme culturel, Que sais-je ? ” : Paris, PUF, 1998)

La place de la culture dans ces définitions apparaît donc plus ou moins forte.

Toutefois, le tourisme culturel a longtemps été un pléonasme. En effet, le mot tourisme est à l’origine culturel au XIXe siècle. Il est issu du mot "tour". Les aristocraties britanniques font ainsi le “ Grand Tour ” de l’Europe continentale et visitent les hauts lieux des civilisations : Italie, Rome... pour parfaire leur éducation et enrichir leurs expériences.

Par son origine même, le terme de tourisme est donc loin d’être antinomique ou incompatible avec la culture. C’est d’ailleurs ce que soulignait le directeur du Festival d’Avignon, Bernard Faivre D’Arcier, qui ne voit aucun aspect péjoratif au terme de "tourisme culturel".

Selon lui, "le tourisme est d’abord affaire de curiosité, c’est un moment privilégié où des citoyens peuvent être plus disponibles, changer leur rythme de vie quotidienne, s’ouvrir à de nouvelles formes de connaissances aussi bien intellectuelles que sensibles. La culture y a donc tout naturellement sa place pour peu que la curiosité, en effet, soit au rendez-vous."

Sources : De la fonction culturelle du Festival, Bernard Faivre d’Arcier, Les Cahiers Espaces N°31, mars 1993, Les Editions Touristiques Européennes. Jean-François Grunfeld, Tourisme culturel en France, Acteurs et Actions, Edition La Documentation Française, 2000, 144 pages. Claude Origet du Cluzeau, Le tourisme culturel, Que sais-je ?, Paris, PUF, 1998.


Articles dans la même rubrique :
Le rôle des collectivités locales appréhendé au travers du budget des Festivals - 9 mai 2004
L’impact des Festivals - 9 mai 2004
Entretien avec la CCI du Cher - 7 mai 2004
Les festivals en France - 27 avril 2004
Principales conclusions de l’ouvrage : Festivals, création, tourisme et image - 20 avril 2004
Etude sur les retombées du Festival d’Avignon - 19 avril 2004
Festivals : définition et typologie - 12 avril 2004
 
Brèves dans la même rubrique :
Informations Marciac - 28 mai 2004
Les eurockéennes : de nombreuses offres associées - 9 mai 2004
La Maison de la Culture de Bourges - 7 mai 2004
Qui a dit que l’offre touristique pour les Festivals de Musiques Actuelles n’existait pas ? - 6 mai 2004
Le printemps de Bourges : un investissement étatique au niveau central de la DMDTS - 23 avril 2004
Commande de livres - 11 avril 2004
 
Résumé  |  Plan